Top 10 Index general Disques / ordre alphabetique Aléatoire Chansons -*-

Variete

JACQUES HIGELIN





Follow the live

13 mp3 sur 69,0 Mo : 1h, 15'14''

Type Sortie Acquisition
CD live 1990 1990
Mona Lisa klaxon     07:27 
Higelin tombe du ciel     05:56 
Chanson   07:46 
Follow the line     05:33 
Lettre a la petite amie de l'ennemi pub.   03:49 
Je ne peux plus dire je t'aime     06:15 
Irradie     04:29 
J'suis qu'un grain de poussiere     04:14 
La rousse au chocolat   03:49 
Poil dans la main    Jacques Higelin - Henri S ...   06:09 
Bras de fer   04:34 
Parc Monsouris (a mon pere)     09:13 
Slim black boogie   06:00 


Detail


 Debut 
Higelin tombe du ciel 05:56
Tombe du ciel,

à travers les nuages,
Quel heureux presage
Pour un aiguilleur du ciel!
Tombe du lit,
Fauche en plein reve,
Frappe par le glaive
De la sonnerie du reveil,
Tombe dans l'oreille d'un sourd
Qui venait de tomber en amour la veille
D'une hotesse de l'air fidèle
Tombee du haut de la passerelle
Dans les bras d'un bagagiste
Un peu volage,
Ancien tueur à gages,
Comment peut-on tomber plus mal?

Tombe du ciel,
Rebelle aux louanges,
Chasse par les anges
Du paradis originel,
Tombe de sommeil,
Perdu connaissance,
Retombe en enfance
Au pied du grand sapin de Noel
Voile de mystère
Sous mon regard ebloui
Par la naissance
D'une etoile dans le desert,
Tombee comme un meteore
Dans les poches de Balthazar
Gaspard ou Melchior,
Les trois fameux rois mages,
Trafiquants d'import export.

Tombe d'en haut,
Comme les petites gouttes d'eau
Que j'entends tomber dehors,
Par la fenetre,
Quand je m'endors, le coeur en fete.
Poseur de girouettes,
Du haut du clocher,
Donne à ma voix la direction
Par où le vent fredonne ma chanson.
Tombe sur un jour de chance,
Tombe, à la fleur de l'age, dans l'oubli... solo!

C'est fou ce qu'on peut voir tomber,
Quand on traine sur le pave,
Les yeux en l'air,
La semelle battant la poussière.
On voit tomber des balcons
Des megots, des pots de fleur,
Des chanteurs de charme,
Des jeunes filles en larmes
Et des alpinistes amateurs.

Tombe d'en haut,
Comme les petites gouttes d'eau
Que j'entends tomber dehors,
Par la fenetre,
Quand je m'endors, le coeur en fete.
Poseur de girouettes,
Du haut du clocher,
Donne à ma voix la direction
Par où le vent fredonne ma chanson.
Tombe sur un jour de chance,
Tombe, à la fleur de l'age, dans l'oubli...

Tombe à terre
Pour la fille qu'on aime,
Se relever indemne
Et retomber amoureux,
Tombe sur toi,
Tombe en pamoison,
Avale la cigue,
Goutte le poison qui tue:
L'amour,
L'amour encore et toujours.
 Debut 

 Debut 
Lettre a la petite amie de l'ennemi pub. 03:49
Oh c'est ok, joue moi ce vieux truc

Je vais te dire j'ai mal au cul et au coeur
ca fais trois heures que je glande
Dans ce bar de la rue Delambre
Quand je serais dehors
J'en aurais fini pour longtemps avec leurs gueules d'enterrements
De croque-morts

ca fais longtemps que je roule ma bosse
Les honnetes gens me cherchent des crosses
Je suis foutu
A moins que tu te pointes dans ta vieille Rolls
Pour m'emmener voir les baby-dolls a Honolulu

Comprend-moi bien ma petite Lulu
Depuis que j'ai toute cette flicaille au cul
Faut que je change d'adresse car dans la presse
Vu le portrait qu'ils m'ont taille
Y a plus personne pour repasser
Mes chemises.

Oh monte le juke-box allez bosse pas mal

Oh ecrase

Cela dit je comprend que tu panique
Vu que t'est l'amie de l'ennemi public numero un
Je te previens s'ils te mettent le grappin dessus
T'as qu'a leur dire que tu m'as pas vu
Parole de flic
Oh t'enerve pas

Quand tu recevras cette lettre
Je me serais jete par la fenetre
De la PJ
A moins que je ne finisse au cyanure
Melange a de la confiture de groseille.

Avant que les justiciers rappliquent
Faut que je te dise ou j'ai planque le fric
De cet escroc de milliardaire
Pour que tu t'offres a notre amour
Une petite croisière de non-retour
Autour tout autour de la terre
Tant pis pour moi il est trop tard
Pleure pas j'ai le cafard.
 Debut 

 Debut 
Je ne peux plus dire je t'aime 06:15
Je ne peux plus dire je t'aime

Ne me demande pas pourquoi
Je ne ressens ni joie ni peine
Quand tes yeux se posent sur moi

Si la solitude te pèse
Quand tu viens à passer par là
Et qu'un ami t'a oubliee
Tu peux toujours compter sur moi

Je ne peux plus dire je t'aime
Sans donner ma langue à couper
Trop de serpents sous les caresses
Trop d'amour à couteaux tires

Si dure que soit la solitude
Elle te ramène à ton destin
La loi du grand amour est rude
Pour qui s'est trompe de chemin

Je ne peux plus dire je t'aime
Ne me demande pas pourquoi
Toi et moi ne sont plus les memes
Pourquoi l'amour vient et s'en va

Si la solitude te pèse
Quand le destin te mène ici
Et qu'un ami t'a oubliee
Tu peux toujours compter sur moi

Et qu'un ami vienne à manquer
Tu peux toujours compter sur moi
 Debut 

 Debut 
Irradie 04:29
Irradie,

Irradie, je suis le sage, le fou, le debile.
Je suis du village l'idiot et j'entends les rumeurs de la ville.
J'entends les passages cloutes bercants les pietons sages
Au rythme des feux verts dans le desert des embouteillages.

Irradie, voyageur immobile,
Irradie, je suis le sage, le fou le debile et
Je suis du village l'idiot et j'entends les rumeurs de la ville.
Compagnon des lezards obscènes, je dejeune à minuit
De girafes roties qui battent encore de l'aile
Sous le menton crochu des sorcières malsaines.
Je suis du village l'idiot et j'entends les rumeurs de la ville.

Irradie, voyageur immobile,
Irradie, je suis le sage, le fou le debile.
Je suis du village l'idiot et j'entends les rumeurs de la ville.
Je suis celui qu'on veut, celui qu'on croit,
Celui qu'on voit danser sur les nuages en
Tirant des cordes de ma lyre des sons hallucinants
Qui font bondir les petits du tapir au fond des entonnoirs,
Les soirs où sur eux s'abattent fièvre et cauchemars.
Je suis la dame en noir, l'elfe tout blanc, je suis le placide elephant
Qui, balancant sa trompe à travers la futaie,
Bouffe en revant les enfants du chardonneret.

Connaissez-vous la druidesse, la fee qui, d'un coup de baguette, d'un
Abracadabra, fera de moi, eternelle ame en peine, un incarne? Sinon, moi,
Conquerant du vide, je lance mes escouades d'eclairs de brume et de mirages à
L'assaut des galaxies.
 Debut 

 Debut 
La rousse au chocolat 03:49
Dans la salle d'attente de la gare de Nantes

J'attends
Un vieux legionnaire s'endort sur sa bière
En chialant

Qu'est-ce que donnerais pas pour etre au chaud
Dans les bras de cette fille de Saint-Malo
Qui serrait son matelot sur le quai.

Dans la salle d'attente, j'ouvre un magazine
Et je vois
Une jolie petite rousse qui se tape une mousse
Au chocolat
Ses lèvres gourmandes m'invitent a en prendre
Avec elle
Juste une cuillère avant que sa grand-mère
Ne revienne.

Dans la salle d'attente de la gare de Nantes
J'attends
Juste le retour du printemps.
 Debut 

 Debut 
Poil dans la main 06:09
Jacques Higelin - Henri Salvador, 1988
Poil dans la main paye à rien foutre

Regarder la poutre dans l'oeil du voisin
Poil dans la main paye à rien foutre
Regarder la poutre dans l'oeil du voisin
Qu'il est donc doux de rester sans rien faire
Tandis que tout s'agite autour de soi
Touche à tout sauf à la moustiquaire
Touche à tout juste bon à m'amadouer

Un jour j'ai vu une chaise
Toute seule sur le trottoir
Une putain de belle chaise toute noire en fer
Avec des lanières de plastique tendues
Une vraie chaise de bar à putes
Une chaise à l'etat brut
Qui avait du en voir et en recevoir des culs
Des gros lourdingues à fessier mou
Des petits malingres reserres du trou
Ou des jolis voluptueux qui vous attirent le bout des yeux
Pour mieux leur passer les menottes

Qu'il est donc doux de rester sans rien faire
Tandis que tout s'agite autour de soi
Poil dans la main paye à rien foutre
Regarder la poutre dans l'oeil du voisin

Mais va savoir a ce moment-là
J'avais perdu le gout de m'asseoir
Et d'amarrer ma solitude
Mon cafard et mes habitudes
A celles des piliers d'abreuvoir
J'en ai eu marre de les voir s'ecrouler sur eux-memes
En se raccrochant à des histoires qui tiennent pas de bout

Ces pte titres histoires qui vous entrainent
Au fil des heures des jours des soirs des semaines
De soirs pisseux en matins blemes
Direct au trou

Qu'il est donc doux de rester sans rien faire
Tandis que tout s'agite autour de soi
Touche à tout sauf à la moustiquaire
Touche à tout juste bon à m'amadouer
 Debut 

 Debut 
Bras de fer 04:34
Une pupille de fer sous une paupière de velours, cette fille a tout pour me plaire:

Le regard qui deshabille et vous plonge en enfer, cette fille a tout pour
Mais elle me bat au bras de fer, je ne sais pas je ne sais plus ce que je dois faire.
Elle me ploie sous le poids de sa poigne d'enfer: j'ai beau serrer les doigts,
Rien à faire, elle me bat au bras de fer.

Elle a une degaine de star de la rue,
Une certaine facon de bouger son cul. Faut la voir sauter par-dessus le comptoir.
Elle a un look de chatte ecorchee qu'une bande d'affreux aurait clouee
Sur un panneau signalise "Attention, DANGER".

Une pupille de fer
 Debut 

 Debut 
Slim black boogie 06:00
Un macchabee dans le caniveau, dedicace au rasoir,

C'est signe Slim Black Boogie, le tailleur de costard.

L'estomac noue, le verbe haut, un verre de trop, l'oeil au beurre noir,
Slim Black Boogie soliloque au comptoir.

Sonne à grands coups de boule dans la tirelire à megots,
Voilà Slim Black Boogie dejà moitie KO.

Mauvais polar de serie dingue, deux porte-flingues en cire noir
Envoient Slim Black Boogie faire un break au placard.

Je veux vivre,
Rester libre.
Je veux m'envoler vers le ciel.

Relaxe quinze ans plus tard d'un quatre-etoiles en beton,
Slim Black Boogie file un mauvais coton.

Dealer de cacahuètes, tireur d'elite à Chicago,
Slim Black Boogie cartonne en solo.

Attaque à main armee, racket, hold-up et kidnapping,
Slim Black Boogie tient le haut du parking.

Mauvais polar de serie dingue, deux porte-flingues en cire noir
Envoient Slim Black Boogie faire un break au placard.

Je veux vivre,
Rester libre.
Je veux m'envoler vers le ciel.

Largue comme un naufrage sans sa bouee de sauvetage,
Slim Black Boogie tourne en rond dans sa cage.

L'estomac creux, le verbe haut, l'oeil au beurre noir et le coeur gros,
Slim Black Boogie s'accroche au barreaux.

Je veux vivre,
Rester libre.
Je veux m'envoler vers le ciel.
 Debut