Top 10 Index general Disques / ordre alphabetique Aléatoire Chansons -*-

Variete

CLAUDE NOUGARO





L'enfant phare

14 mp3 sur 48,6 Mo : 52'34''

Type Sortie Acquisition
CD 1997 08/07/1997
L'enfant phare     04:16 
Bras dessus bras dessous     04:10 
Comme l'hirondelle   03:56 
Une rivière des Corbières   02:50 
Si cigales m'etaient contees     05:00 
Beaucoup de vent   04:20 
Don Quichotte et Sancho     03:50 
Allez les verts     03:20 
Tic-tac   03:45 
Avec les Anges   04:00 
Les pas     03:27 
J'ai perdu le Montblanc dans la neige     03:20 
La planète bleue     02:50 
Le rocher de Biarritz   03:30 


Detail


 Debut 
L'enfant phare 04:16
Où est-il l'enfant

L'enfant l'enfant phare
Qui debarque en fan
En fan fanfare
Où est-il l'enfant
Où est-il ?
Sur une ile ici-bas ?
Sur une aile ici-haut
Marche-t-il sur les eaux
Les os des vieux combats
Où est-il ?
Chevauche-t-il une licorne
En criant hou hou hou!
Et en faisant les cornes
Aux mechants loups-garous ?
Où est-il ?
Est-il dejà ne ?
Où encore enferme
Dans le ventre d'une mère
Du prochain millenaire
Où est-il ?
Dans quelle stratosphère
Quel fil d'eternite
En attendant, que faire
Que nous l'ayons merite ?
Où est-il l'enfant
L'enfant l'enfant phare
Qui debarque en fan
En fan fanfare
Où est-il l'enfant ?
Où est-il
L'enfant qui chante
Les fameux lendemains
L'enfant qui enfante
Un nouveau genre humain
Où est-il ?
L'enfant qui tue
L'enfant qui tue le vieil homme
Et qui reconstitue
Le paradis, la pomme
Où est-il ?
Où est-il ?
Où est-il ?
 Debut 

 Debut 
Bras dessus bras dessous 04:10
Vient on sort bras dessus bras dessous

Tu m'aimes encore et moi par dessus tout
On sort, le temps est doux, pas besoin de pardessus
On s'habille bras dessous bras dessus

Viens on va flaner le long des rues
Au gre des pas en savoir un peu plus
Savoir encore une fois ce qu'on a toujours su
Qu'on est bien bras dessous dessus

On dirait que les passants se font moins d'mauvais sang
Y'en a meme qui s'enlacent tout comme nous
C'est delassant d'aller d'enlacant
Bras dessus bras dessous

Les vitrines ont beau nous faire de l'œil
On passe à l'as, on se balade à l'œil
Avec ta compagnie on decolle pour pas un sou
C'est plein ciel, bras dessus dessous

Tiens, une goutte, il va pleuvoir
Tant pis pour nos liquettes
Tu aimes la pluie sur les boulevards
Quand elle fait des claquettes

Les claquettes ca me rappelle ce mec
Un Gene Kelly qui buvait plutot sec
Eh bien moi qui ne bois que du Vichy Celestin
J'ai trouve une musique en chemin

Ah ! c'est pas mal, ce sera une ballade qui raconte une balade

On dirait que les passants se font moins d'mauvais sang
Y en a meme qui s'enlacent tout comme nous
C'est delassant d'aller s'enlacant
Bras dessus bras dessous
 Debut 

 Debut 
Comme l'hirondelle 03:56
Je voudrais ecrire comme l'hirondelle

Dans un cri percant un chant vraiment neuf
M'accoucher de toi, langue maternelle
Compter jusqu'à 9 et sortir de l'œuf

Je voudrais ecrire comme l'hirondelle
Un hymne à la vie quand descend le soir
Au soir de mes jours, mettre l'etincelle
Et le feu au cul d'un immense espoir

Je voudrais ecrire comme l'hirondelle
Petite ancre noire plus belle qu'un avion
Je voudrais ecrire une histoire, celle
Celle des beaux jours lorsque nous avions

Lorsque nous avions comme l'hirondelle
Tout l'espace à nous, à nous tout le temps
Je voudrais l'ecrire, pas comme un savant
Je voudrais l'ecrire comme l'hirondelle

Dans un cri percant ivre de ciel clair
De mes longues ailes, de ma fine fourche
Je voudrais ecrire, libre comme l'air
Les mots virginaux que revait ma bouche

Lorsque nous avions comme l'hirondelle
Tout l'espace à nous, à nous tout le temps
Je voudrais l'ecrire, pas comme un savant
Je voudrais l'ecrire comme l'hirondelle

Comme les hirondelles et leur cri percant
Leur corps top model habille de vent
Aujourd'hui aucune, elles sont ailleurs
Essayant les plumes d'un nouveau tailleur
 Debut 

 Debut 
Une rivière des Corbières 02:50
On l'appelle le Verdouble

La rivière qui deroule
Ses meandres sur les pierres
La rivière des hautes Corbières

Toi le pecheur en eau trouble
Elle n'est pas faite pour toi
Le moindre poisson te double
Et te glisse entre les doigts

Mais si tu aimes la chanson
De son hamecon
Elle te servira comme un echanson
Les flots fous, les flots flous
De ses fraiches flammes

Il scintille le Verdouble
Mais le cours de son argent
Ni les dollars, ni les roubles
Ne te le paieront comptant

Pas la peine que tu te mouilles
A percer ses coffres-forts
C'est dans l'œil de ses grenouilles
Que sont ses pepites d'or

Mais tu seras riche à millions de ronds dans l'eau
Il suffit d'un plongeon d'une gente dame
Et si tu bois le bouillon, pars à vau-l'eau
Noye dans un baiser, ce n'est pas un drame

o, o mon eau, ma belle eau, ma bonne eau
Fais-moi flotter en haut de ta divine ronde
o o o, o mon eau, radieuse radio
Passe-moi en canot stereo sur tes ondes

Dans les gorges du Verdouble
Sur un lit de cailloux blancs
J'ai compose ces vers doubles
Que j'espère ressemblants

Si aux eaux de mon Verdouble
Tu prefères l'ocean
C'est facile, tu les ouble
Tu les oublies simplement.
 Debut 

 Debut 
Si cigales m'etaient contees 05:00
Les cigales crissent

Tandis que le vent
Sous les feuilles glisse
Son archet fervent
Les cigales crissent

Les cigales frottent
Maracas, crotales
L'endiable fox-trot
Du règne animal
Les cigales frottent

Les cigales grattent
Sur leurs boites à rythmes
Une sorte d'hymne
De secte idolatre
Les cigales grattent

Un oiseau sifflote
A parfait escient
Les limpides notes
Qu'adorait Messiaen
Un oiseau sifflote

Les cigales raclent
Leur vieux rock and roll
Miracle ! Miracle !
Disent les paroles
Les cigales raclent

Les cigales nettes
Comme des Carmen
Jouent des castagnettes
Sur leur abdomen
Les cigales nettes

Et le vent se pame
En longs soubresauts
Comme une gitane
Dans un flamenco
Et le vent se pame

Et le petit Claude
Est tout epate
D'entendre dans l'Aude
La rhapsodie chaude
Que lui joue l'ete
 Debut 

 Debut 
Beaucoup de vent 04:20
Ici, tu vois tout est tranquille

Ici, ca va, ca vole, ca coule
Et s'il n'y a pas les lumières de la ville
La lune, c'est pas mal comme ampoule

C'est pas mal, les etoiles, à l'aise
C'est pas rien, la terre le matin
Voir le soleil qui s'couche au creux d'une falaise
Et se lève là-bas sur un bouquet de thym

Et puis, puis surtout, bien souvent, très souvent
Y a des coups, des beaux coups, beaucoup d'vent
Dorenavant, toi qui vends, soi-disant, vends du vent
Tu feras moins le malin, l'important
Devant autant de vent

Ici, tu vois tout est sauvage
Ici, la garrigue, le rocher
Avec la vigne pour faire bon menage
La vigne a l'esprit de clocher

Les clochers, ils ont la degaine
De clochers d'eglises mexicaines
Imperturbablement laissant tomber leurs plombes
De bronze sur les saisons et sur les tombes

Et puis, puis surtout, bien souvent, très souvent
Y a des coups, des beaux coups, beaucoup d'vent
Tour à tour vent emouvant, enivrant, dechirant
Allegresse et detresse qui s'melangent
Vent de diable et vent d'ange

Et puis tout redeviens paisible
Tu peux sortir ton cerf-volant
Et si ton chant passe à cote d'la cible
Autant, autant en emporte le vent
 Debut 

 Debut 
Don Quichotte et Sancho 03:50
La poesie c'est mon dada

Mon dada mon dada
Et l'utopie c'est mon topo
Mon topo mon topo
La poesie c'est mon dada
Et l'utopie mon topo

On peut me traiter de fada
De fele, de marteau
Ce sera toujours mon B.A.-Ba.
Ma devise, mon credo
La poesie c'est mon dada
Et l'utopie mon topo

Don Quichotte qui chevauche
Sur son pale palefroi
Et Sancho qui le suit
En gardant son sang-froid
Chantent ca en duo
De moulin en chateau
Au p'tit trot des sabots
Et soudain au galop, au galop, au galop

La poesie c'est mon dada
Et l'utopie mon topo
La poesie c'est mon dada
Et l'utopie mon topo
Chantent Don Quichotte et Sancho

La poesie c'est mon dada
Mon drapeau, mon barda
Et l'utopie c'est mon topo
J'ai le reve dans la peau
La poesie c'est mon dada
Et l'utopie mon topo

Don Quichotte qui chevauche
Sur son pale palefroi
Et Sancho qui le suit
En gardant son sang-froid
Chantent ca en duo
Pour les vaches, pour les veaux
Par les monts, par les vaux
Et encore au galop, au galop, au galop

La poesie c'est mon dada
Et l'utopie mon topo
La poesie c'est mon dada
Et l'utopie mon topo
Chantent Don Quichotte et Sancho
 Debut 

 Debut 
Allez les verts 03:20
La tribune a brule

Plus d'ballon d'oxygène
L'hooligan est passe
Bombes lacrymogènes
Le football a des effets pervers
Manque de bol , allez, allez les Verts

La guerre a eclate
La furie se dechaine
Ces salauds d'à cote
Sont vraiment sans gene
Qu'ils perissent avec les tripes à l'air
Qu'ils pourrissent, allez, allez les vers.

Celebrons les heros de l'enfer
Et trinquons, allez allez les verres

Le papier est froisse
Le poète est exangue
Sa muse est fracassee
A perdu sa langue
Et pourtant contre tout et envers
Il ecrit, allez, allez les vers.

Le football a des effets pervers
Manque de bol, allez, allez les verts
 Debut 

 Debut 
Les pas 03:27
Qui des deux a marche vers l'autre

J'ai longtemps cru que c'etait toi
Mais la descente est une cote
Selon le cote que l'on voit

Disons que je montais la pente
Disons que tu la descendais
Mais qu'elle soit rapide ou lente
L'heure venue, je t'attendais
Et desormais quoi qu'il advienne
Où que tu ailles, d'où que je vienne

Je n'ai qu'à suivre mes pas
Toujours le meme phenomène
Mes pas vers toi me ramènent
Toujours les tiens viennent vers moi
On peut les prendre par tous les bouts
Tous les chemins mènent à nous

Qui des deux a marche vers l'autre
Chacun de nous moitie moitie
Par les persiennes de mes cotes
Mon cœur tout là-bas te voyait

Te voyait venir sur la route
Et meme quand tombaient les nuits
Il entendait, ecoute, ecoute
Il t'entendait marcher vers lui
Et desormais quoi qu'il advienne
Lies par d'invisibles chaines

Je n'ai qu'à suivre mes pas
Et toi les tiens n'importe où
On peut les prendre par tous les bouts
Tous les chemins mènent à nous
 Debut 

 Debut 
J'ai perdu le Montblanc dans la neige 03:20
Celui que tu m'avais offert

Tu n'imagines pas, Nadège,
Sur le coup ce que j'ai souffert

J'ai perdu le Mont Blanc dans la neige
En slalomant du haut d'un pic
Et maintenant, sacrilège !
Je t'ecris à la pointe bic

Ce n'est pas le premier que je paume
Mais celui-là j'y tenais tant
Je le rechauffais dans mes paumes
Le sucotais entre mes dents

J'ai perdu le Mont Blanc dans la neige
Il avait du couter bonbon
L'ai-je perdu au telesiège
Quand je l'ai enfourche d'un bond ?

Tous mes beaux projets se desagrègent
Je comptais sur ces sports d'hiver
Pour te pondre un grand truc, Nadège,
Un vrai hit, un C.D. d'enfer

Le succès me fuit d'habitude
La chanson c'est du baccara
Mais je sentais pointer le tube
Dans sa plume quinze carats

Pour trouver mon Mont Blanc dans la neige
Je me suis mis au ski de fond
L'encre, ca se voit sur la neige
Faut dire qu'il fuyait, ce con

J'y mettrais tout le temps, Nadège
N'oublie pas que la neige fond
N'oublie pas Nadège, la neige, ca fond

Adieu...
 Debut 

 Debut 
La planète bleue 02:50
Avant de quitter la vie terrestre

Si l'on fait les comptes honnetement
Les animaux malades de la peste
Sont plus nombreux que les biens portants
Peu de joie pour beaucoup de tourments
Et pourtant pourtant pourtant

Chacun regrette l'horrible planète
La planète bleue
Où l'on eut l'honneur de naitre et disparaitre
N'y ayant vu que du feu
En ce sejour sans queue ni tete
Sur l'horrible planète, la planète bleue

Trepasser sans demander son reste
Et sauter dans le premier taxi
Qui conduise par des voix celestes
Vers la plus suave des galaxies
Meme si la mort se passe ainsi
Notre humanite est ainsi faite
Que l'on regrette l'horrible planète
la planète bleue
Où l'on eut l'honneur de naitre et disparaitre
N'y ayant vu que du feu
En ce sejour sans queue ni tete
Sur l'horrible planète
Allez, encore un tour
Sur la pomme d'amour
Une pirouette
Au pays des femmes, des musiciens poètes
Dans la crèche du bon Dieu
La petite etoile, la starlette
La prunelle de nos yeux
La planète bleue
 Debut